ATTENTION FORUM INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS
Dekjarwik, ville fictive située en Islande, est le théâtre d'une guerre sans merci qui se déroule depuis plus de 1000 ans. Incarnez un humain ou une créature de la nuit.
 

Partagez | 

 Halte là, vous êtes sur un territoire privée demoiselle ()


avatar
Invité




MessageSujet: Halte là, vous êtes sur un territoire privée demoiselle ()   Mer 22 Avr - 1:02

Flash Back début
Une nouvelle soirée qui démarrait. Christopher Milan, fils aîné d'une famille riche et réputée dans la région montait à bord de sa décapotable. Il s'empara de ses lunettes de soleil dans la boite à gant, les posa sur son nez et démarra sa voiture. Le vent lui fouettait les cheveux. Il était un dingue de vitesse. C'est probablement pour ça que Chris appuya d'avantage sur l'accélérateur. Un simple effleurement de la pédale fit bondir le véhicule en avant. Le vent lui fouettait toujours le visage et le paysage défilait à une vitesse folle. Tout allait bien jusqu'à ce que l'adrénaline disparaisse à partir du moment où une sirène retentit. Ah encore un de ces fichus contrôles routiers. Christopher soupira et ralentit jusqu'à s'arréter sur le bas côté de la route. Christopher remonta ses lunettes de soleil sur son crâne. Sa ressemblance à son père était assez frappante pour qu'on identifie immédiatement ses liens de parenté. S'il s'était adressé à quelqu'un d'autre, le gendarme aurait probablement directement donné une amende et annoncer une perte de point mais face à la puissance du clan Massiar, cela aurait été perdre son travail. l'homme se contenta de ces quelques paroles.

-"Monsieur Milan Junior! Désolé de vous importunez mais faites attention à vous, vous êtiez 34km supérieurs à la vitesses réglementaire!"


-"Hum, je ne maitrise pas encore ce véhicule neuf! Mes excuses monsieur l'agent!"


Le mot magique. obtenir des excuses d'un Massiar était déja quelque chose d'assez exceptionnel pour que l'agent lui souhaite une bonne soirée. Christopher souriait en quittant les lieux. Des excuses prononcées mais loin d'être pensées. Par pure provocation le jeune homme roula encore plus rapidement dans les grandes rues de Newytown et arriva sans encombre sur le parking de la boite de nuit. là, une femme mit un long moment à manoeuvrer pour se garer. Chris soupira et finalement réussit à ateindre le parking du personnel. Il était souterrain et protégé par un gardien!

-"Salut Marc!"

-"Salut Chris! Il y a du monde ça va être une bonne soirée!"

"Tout pour me plaire Marc!"


Chris se gara et commença son travail. Il était animateur et animait ce soit sa centième soirée.

-"Mesdames, Mesdemoiselles,Messieurs, Bonsoir! Vous êtes nombreux à Newytown ce soir! Alors montrez moi que vous êtes vraiment là faites du bruit!"

Comme à chaque fois qu'il s'emparait d'un micro, des éclats de rires se mèlaient aux hurlements de joie, il n'y avait pas que des amis des Massiar dans la salle.

-"Vous êtes endormis dites donc, je ne vous entends pas!!!"

Nouveaux cris et sifflements. L'animateur rigole. A ce moment il ignore encore les prochains évènements. Rapidement tout s'enchainera. L'annonce de sa centième soirée, la provocation entre membres de leur deux clans et la fuite à l'extérieur de leurs ennemis. Il était difficile pour le jeune homme d'imaginer qu'elle pouvait être blessée sans pouvoir réagir.

Flash Back Fin

Quelques jours c'était écoulés depuis cette attaque pourtant j'étais toujours aussi soucieux. Une ride d'inquiétude barrait mon visage. J'étais une véritable pelote de nerfs depuis cette soirée. Bien sûr j'avais continuer de travailler. Aujourd'hui je venais de quitter la boite de nuit. C'était la 110ème soirée. J'étais déja soulagé que mes parents soit au courant de celle qui hantait mon esprit, mon âme, mes tripes. Une fois sur le parking je sautait dans ma décapotable et appuyait sur l'accélérateur. Je quittait pied au plancher le parking pour me rendre à mon second travail. Cinq minutes pour parcourir les dix kilomètres qui m'en séparait. Oups, je risquait d'être en retard. L'aiguille monta encore un peu sur le compte tour. Le doux ronronnement du moteur était bien silencieux vu la vitesse à laquelle mon bolide avançait. Après des routes plus ou moins pratiquables, j'arrivait enfin en vue du somptuex château. Là encore je garait ma voiture dans le parking qui m'était attribué. Je fermais la porte du garage et sortait par la porte piétonnnière une fois habillé. Maintenant j'avais les yeux grands ouverts et était à l'affut du moindre bruit suspect. J'effectuait ma première ronde et relevait donc le veilleur de nuit précédent. qui fila aussitôt. Quelques minutes plus tard, un bruit suspect attira mon attention. Je m'approchai d'arbustes et y découvrai un oiseau bien connu.

-"Tient un faucon voilà qui n'est banal par ici!"

L'oiseau prit un air vexé. Je rigolais. Désormais je connaissait bien l'animal de ma petite amie. Elle ne m'aurait pas comme ça.

-"Tu ferait mieux de filer avant que quelqu'un d'autre t'aperçois Valera!"

Avais-je dit un peu moins fort.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Svala E. Almaradottir
Niveau4

» Actions Effectuées : 2166
» Ici depuis le : 13/07/2008
» Adresse : Svala Almaradottir, Flocondia Hat 1, Dekjarwik


### Ton Personnage
Evolution:
200/300  (200/300)
Pouvoirs maîtrisés:
Inventaire:



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Halte là, vous êtes sur un territoire privée demoiselle ()   Mer 22 Avr - 2:10

    Une journée bien remplie venait à nouveau de finir pour moi. Je ne vivais plus de la même façon depuis quelques temps et mes propres parents avaient du mal à me supporter, enfin surtout mon père, puisque ma mère avait connu la même situation à mon âge ... Je passais donc le plus clair de mon temps dans ma chambre à éviter le regard de ma petite sœur ou de Mickael. Anita et lui ne supportaient pas ma "trahison" envers mon clan, mais je ne l'avais pas prévue, et encore moins choisi... l'amour ne vous prévient jamais quand il vous touche en plein coeur. Bien sur nos deux clans ne voyaient pas d'un bon oeil notre rapprochement, mais bon je m'en fichais un peu ce qui m'importait le plus c'était de vivre aux côtés de celui que j'aimais, même si pour cela je devais devenir une ennemie de moi même, une tersor.

    Comme je vous le disais, ce n'était pas la première fois dans la famille Massiar que ce genre de chose arrivait. Ma mère était une hiféenne, elle est devenue une alcore en épousant mon père, et donc elle a prit une nouvelle place et une nouvelle image pour celui qu'elle aimait, j'allais faire de même.

    L'après midi était bien passé maintenant depuis quelques heures, et je venais de finir mon diner, je n'avais qu'une envie partir loin de la maison pour éviter les critiques et les regards noirs de plus de la moitié de ma famille. Pour cela, je me mis tout d'abord à rêvasser sur mon lit, les bras croisés derrière la tête, et je repensais à tous les événements qui venaient de se produire. Bien sur il y avait ma rencontre avec Chris, mais aussi au niveau des clans, une révolte qui était sur le point d'exploser entre les humains maîtrisant les éléments de la Terre et les créatures fantastiques comme les vampires. Les choses allaient beaucoup bouger et moi j'étais pour le moment sans réelle protection, mais bon il le fallait, je ne pouvais pas vivre sans Chris, sans celui dont j'étais tombée follement amoureuse.

    Je tournai ma tête en regardant par la fenêtre. La nuit était en train de tomber et j'apercevais de ma fenêtre la campagne et au loin le château aux milles secrets, le château où vivaient certaines créatures qui avaient été mes amis. Je me levai et ouvrai la fenêtre, et là en entendant mes parents se disputer pour la éniemme fois à propos de moi, je décidai de me métamorphoser en faucon. Je mis donc mes mains sur le rebord de la fenêtre, et fermai les yeux. Je levai ma tête quelques peu de telle sorte que la transformation commence à opérer, et je me concentrai. Ma peau se couvrit doucement de plumes et je sentais mon corps changer de forme et bien sur devenir plus petit, bientôt j'avais pris ma forme animal. C'est alors que j'étendis mes ailes et que je m'envolai en direction du château où Chris était vigile de nuit. Je mis quelques minutes à arriver à destination, mais une fois arrivée je me posai prêt de celui que j'aimais.

    Chris ne mis pas plus de quelques secondes à me reconnaître. Je lui sourit du mieux que je pu car avec un bec un véritable sourire était impossible, je faisais donc passer mes émotions à travers mes yeux. Lorsqu'il me dit que les faucons n'avaient rien à faire ici je me vexai et surtout lui fit un regard très noir. Il me dit alors que je ne devais pas rester. Là je décidai de me retransformer. J'avais amené avec moi quelques vêtement dont la robe que Marina m'avait recommandé d'acheter. Je repris donc ma forme humaine en quelques secondes. Une fois complètement transformée, je m'habillais rapidement. Puis je me tournai enfin vers Chris:

    -"Bonsoir Chris, je suis également heureuse de te voir."
    Je lui fit un grand sourire charmeur comme j'avais le secret. -"Tu craints que nous ne soyons découverts? Visiblement il n'y a pas grand monde ici."

    En effet pour le moment il n'y avait pas un chat et heureusement dans un sens. Je voyais le regard inquiet de Chris. Je m'approchai alors de lui et le regardai droit dans les yeux, et après quelques secondes je lui dis:

    -"Ne t'inquiète pas, je sais me défendre en cas de besoin, et à nous deux nous sommes tout de même très forts."

    Mon coeur battait la chamade, je le sentais. Ce n'était pas facile de devoir refouler ses sentiments et je ne pouvais pas non plus garantir que je réussirais encore très longtemps à les cacher. Chris avait de superbes yeux comme toujours lorsqu'il était dans une pièce sombre ou à la lueur de la Lune.





Prête pour le combat, je me battrais jusqu'au bout pour mon mon clan. La vie n'a pas d'importance seule la loyauté en a. Vivre ou mourir, mourir ou vivre, peu importe, si nous mourons d'autres nous remplaceront. Nos clans survivront, les vôtres non.  

Ma couleur de RP: DarkTurquoise

Revenir en haut Aller en bas
http://streams-of-silver.power-rpg.net
 Halte là, vous êtes sur un territoire privée demoiselle ()
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum